POLARS,THRILLERS ET ROMANCE

21 mai 2017

Les fleurs sauvages ne meurent jamais

 

On l'a dit, répété, souhaité 

18556362_443088456050899_7974609386487984092_n

Aujourd'hui je suis ravie de vous annoncer ceci :

20170521_083628_resized

Le premier palier est donc atteint, cependant il ne faut pas baisser les bras, tous les renseignements ici 

Merci à tous les lecteurs, les blogueurs, les libraires, les auteurs, les passionnés de lecture, on peut dire aujourd'hui

L'union fait la force !

Je suis vraiment contente pour David Lecomte, tous les auteurs et tous ceux qui travaillent derrière et avec eux .

 

Posté par PAUSEPOLARS à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 mai 2017

Entre mes doigts coule le sable - Sophie TAL MEN

20170514_104055_resized

Très heureuse de découvrir ce second tome d'une trilogie. J'avais beaucoup apprécié le premier volet "les yeux couleur de pluie". J'en avais parlé ici .

Marie-Lou termine au stage dans le service de Neurochirurgie de l'hôpital de Brest pour intégrer le service Psychiatrie. Matthieu, l'homme de sa vie se dirige vers le service de Neurochirurgie. Ils doivent réaliser de nombreuses gardes, se croisent souvent, trop souvent et leur temps libre est la plupart du temps réservé aux amis et aux apéros "gobe mouches". Difficile de tout concilier et leur histoire d'amour a du mal à s'épanouir. Quand leurs proches deviennent leurs patients, tout se complique encore plus.Marie-lou est médecin mais aussi assistance sociale dans l'âme, elle passe du temps avec ses patients, ses amis et Matthieu a du mal à trouver sa place.

Mon avis :

Les sentiments sont très présents dans ce roman, l'amitié, l'amour, les principaux moteurs de notre existence. Il est parfois bien difficile de partager son temps entre les deux surtout quand on exerce la même profession. On sent l'auteur proche du monde médical dans certaines descriptions, mais aucun terme barbare et aucune longueur dans ce roman. J'ai senti Marie-Lou épanouie, prête à vivre l'amour avec Matthieu, mais ayant beaucoup de mal à tout concilier, alors que Matthieu est  plus renfermé. Il a besoin de beaucoup plus d'attention. On sent surtout dans la dernière partie du livre qu'il tient énormément à Marie-Lou, leur amour ne demande qu'à grandir.

De très belles descriptions de la Bretagne et notamment de l'île de Groix, avec cette impression de ressentir le vent, l'iode, de respirer pleinement l'air du large. Une écriture très agréable. J'espère retrouver très vite le tome 3 car je voudrais enfin y découvrir quelque chose qui pétille, ce petit plus émouvant et inattendu qui me fera pousser des oh, des ah et qui me fera sortir ma boîte de Kleenex.

Entre mes doigts coule le sable - Sophie Tal Men - Parution Mai 2017 - Editions Albin Michel

 

 

Posté par PAUSEPOLARS à 16:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Editions fleurs sauvages et Aconitum

 

17634289_764941280341949_5872978574296190609_n

 

 

Il ne reste que quelques jours pour les sauver, merci à tous pour votre participation 

Des avis de lectures, c'est bien mais ces bons moments et cette passion, c'est grâce aux Auteurs et aux Editeurs. Je tiens à apporter tout mon soutien aux Editions Fleurs sauvages et Aconitum que j'apprécie énormément. Elles rencontrent en ce moment des difficultés financières. Si vous ne les connaissez pas, je vous invite à aller sur leurs sites, laissez vous tenter par quelques livres, l'été arrive emmenez-les dans vos valises. Si vous en avez dans votre pile à lire, sortez les, lisez-le et parlez en autour de vous, sur les réseaux sociaux, à vos amis...

Nous pouvons tous les aider par une contribution financière, l'important c'est de participer pour les sauver, chaque somme sera la bienvenue à la mesure de vos moyens, de vos envies. Suivez ce lien  sauvez les éditions fleurs sauvages où tout est très clairement expliqué, parlez-en autour de vous, il en va de la survie de ces deux éditeurs. Merci d'avance pour eux.

Un groupe de soutien a été constitué sur Facebook : https://www.facebook.com/groups/1245889112192223/ n'hésitez pas à vous y rendre.

 

Posté par PAUSEPOLARS à 09:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2017

Coup de coeur d'Avril - Le parisien

 

Avec un peu de retard, voici mon coup de coeur du mois d'avril, paru dans le journal le Parisien

"Par amour" de Valérie Tong Cuong , que j'avais chroniqué ici  . J'espère vous avoir donné envie de lire ce formidable roman.

18485653_1347163488686522_3496673622294530796_n

 

0001

 

Posté par PAUSEPOLARS à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2017

En attendant Bojangles - Olivier Bourdeaut

115898479_o

 

J'ai beaucoup lu d'avis sur ce livre et j'ai donc profité de sa sortie en format poche pour m'en faire ma propre idée.

  4ème de couverture :

Devant leur petit garçon, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir et la fantaisie. Celle qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible. Elle les entraîne dans un tourbillon de poésie pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

 Mon avis :

Après avoir lu quelques pages, je me demandais la raison pour laquelle ce livre avait suscité autant d'interêt.

Une famille loufoque où rien n'est établi. Aucun cadre de vie, aucune règle, les journées sont rythmées par la danse, sur la chanson de Nina simons " Bojangles". C'est la mère qui mène le bal, adepte des nuits blanches, elle ne comprend pas l'interêt de travailler, d'étudier. Elle suit ses envies, différentes selon son humeur et se fiche pas mal de ce que les autres en pensent. Son mari et son fils la suivent dans la plupart de ses délires, comme celui d'adopter un oiseau exotique, surnommé Melle Superfétatoire. Elle change de prénom tous les jours, Madeleine, Hortense, Denise , une vie sans contrainte, qui la rend heureuse et pourtant....

Les chapîtres alternent entre les sentiments du fils, cet enfant qui se sent différent des autres, du père qui a un profond respect pour sa femme qu'il sait différente, et c'est alors que le thème profond de ce livre prend tout son sens. Cette histoire est véritablement une histoire d'Amour et j'insiste sur le grand A. Un amour tendre, éternel pour parler d'un sujet douloureux, la folie. La vie de ceux qui y sont confrontés et de ceux qui le sont.

J'ai compris à partir de la seconde moitié de ce livre, l'engouement qu'il a procuré  dès sa sortie. Une façon bien inhabituelle, en peu de pages (176), de passer de l'humour à la gravité. Je ne connaissais pas la chanson de Nina Simone cela m'a permis de la découvrir.

J'espère rencontrer l'auteur à St Maur en poche très bientôt.

Quelques mots sur l'auteur :

Né en 1980, cet ancien agent immobilier se consacre à l'écriture à l'âge de 30 ans. C'est en Espagne, qu'il écrit son premier roman édité " En attendant Bojangles", léger et loufoque publié par les éditions Finitude. Le succès est rapidement au rendez-vous. 

En attendant Bojangles - Olivier Bourdeaut - Parution format poche Mai 2017 Chez Folio

 

Posté par PAUSEPOLARS à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 mai 2017

La ferme du bout du monde - Sarah VAUGHAN

20170509_065159_resized

 En Cornouailles, Skylark est une ferme isolée au milieu de la Lande, proche des falaises, qui a abrité trois générations d'une même famille. Alice y a trouvé refuge avec son frère Will en 1939 à l'aube de la seconde guerre mondiale. Ils y ont vécu une enfance protégée en passant leurs journées avec Maggie, la fille des fermiers.

Eté 2014, Skylark est toujours debout, Maggie est devenue une vieille femme attachée à ce lieu où elle a toujours vécu et y a rencontré son premier amour. Lucy, sa petite fille a besoin de retrouver la quiétude de cette ferme, après une vie amoureuse perturbée, un métier qui ne lui correspond plus, elle y rejoint Maggie pour quelques mois de repos, le temps de décider de sa vie future. Son frère Tom a repris l'exploitation mais même en y travaillant d'arrache-pied, les dettes s'accumulent. Lucy va devoir faire preuve d'imagination pour ne pas voir mourir cette ferme qu'elle aime tant et déjà convoitée par  son oncle Richard pour y contruire un village vacances.

L'arrivée d'Alice, atteinte d'un cancer qui souhaite revoir Skylark avant de mourir va remuer de nombreux souvenirs, tragiques, émouvants et tellement humains. 

Mon avis : 

Dès les premières pages, je me suis retrouvée plongée dans ce paysage de Cornouailles, admirablement décrit par l'auteur, avec cette impression de sentir le vent, l'odeur des embruns et la sérénité des lieux. Cette impression d'être dans cette ferme où toutes les activités y sont décrites, les moissons, la naissance des bêtes, et les journées de travail harassantes.

Les chapîtres alternent entre 1939 et 2014 où nous retrouvons Maggie et  Alice ces deux filles, devenues femmes, tellement différentes, pourtant indissociables grace à ce secret qui les lie. Will, Tom, Judith, Lucy sont eux aussi des personnages attachants,des caractères souvent bien opposés mais chacun à leur manière, acteurs de cette vie qui ne les a pas épargnés du malheur, de la souffrance et des regrets.

Dans ces quelques décennies de vie, on s'attache aux personnages, mais le personnage principal est sans contexte cette ferme skylark, spectatrice de ces périodes de bonheur, de malheur et de questionnement où pourtant tout le monde s'y sent bien, ne veut jamais en repartir, ou y revient pour réfléchir sereinement au milieu de cette nature superbement décrite par l'auteur. L'amour est le maître mot de ce roman.

Les pages se tournent sans lassitude, aucune longueur, un très bon moment passé au sein de cette famille torturée mais tellement touchante. Ce roman m'a donné envie de découvrir la Cornouailles qui semble être un endroit où le dépaysement est total et idéal pour faire une pause de quelques jours. Ce roman fut un gros coup de coeur, merci aux éditions Préludes pour cette découverte.

Quelques mots sur l'auteur :

 Après des études d'anglais à Oxford, Sarah Vaughan s'est consacrée au journalisme. Elle a travaillé pendant onze ans au Guardian avant de publier La Meilleure d'entre nous, son premier roman qui vient de paraître au livre de poche. Elle vit près de Cambridge avec son époux et leurs deux jeunes enfants.

La ferme du bout du monde - Sarah Vaughan - Parution Avril 2017 - Editions Préludes

Posté par PAUSEPOLARS à 09:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2017

Question de standing - Sophie DE VILLENOISY

20170508_074846_resized

 

 

Caroline d'Adhémar de Gransac, 43 ans, a tout pour être heureuse. Belle, élancée, ses cours de stretching, ses séances de soins, de massages et de shooping occupent toutes ses journées. Tenues chics, coiffure impeccable, Caroline est une femme élégante sur laquelle les hommes se retournent. Marc son ex mari, avocat d'affaires lui verse une pension alimentaire consécante qui lui permet de vivre sans se soucier du lendemain et de d'éléver ses deux enfants.

Le jour où Marc décide de prendre un congé parental, pour faire une pause, élever l'enfant à venir avec sa nouvelle compagne, le monde s'écroule pour Caroline. Plus de pension alimentaire, donc plus de revenus, comment va t-elle pouvoir survivre ! Payer ses taxis, sa femme de ménage, ses tenues vestimentaires, son coiffeur, sa manucure ........ Surtout , et certainement le plus important pour elle, comment avouer à sa bande de copine qu'elle est sans ressources et leur dire que dorénavant elle est ...pauvre !

Mon avis :

Le sourire et les situations cocasses ont été bien présentes tout au long de cette lecture. L'auteure détaille précisément et avec beaucoup d'humour la nouvelle vie de Caroline qui est vraiment une assistée de première, tout lui paraît compliqué, même les gestes courants de la vie quotidienne. Le pire pour elle je pense, c'est l'image qu'elle va renvoyer auprès de ses amies et ses connaissances. 

Cela démontre aussi qu'il ne faut jamais se complaire dans un style de vie en se disant que tout est acquis, car du jour au lendemain, la roue peut très vite tourner. 

Un excellent moment de lecture, une écriture très agréable, une histoire remplie d'humour et qui fait du bien. Ce deuxième roman de Sophie De Villenoisy est totalement différent de "joyeux suicide bonne année"  que j'avais chroniqué ici mais tout aussi bien.

Un petit mot aussi sur la couverture qui résume bien le sujet du roman, et qui est l'oeuvre de Fabienne Legrand . Un style actuel, empli d'humour auquel j'adhère complètement.

Question de standing - Sophie de Villenoisy - Parution mai 2017 - Editions Denoël 

Posté par PAUSEPOLARS à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2017

Résistants - Thierry CROUZET

1704-Resistants_3

 

Kathlyn, étudiante en médecine, travaille pendant les mois d'été sur le yacht d'un milliardaire. Elle s'occupe des passagers, rencontre du monde et s'épanouit dans son rôle d'hôtesse, jusqu'au jour où tous les passagers et membres d'équipage  tombent malades, fièvre, douleurs abdominales, infection du sang et des organes, ils décèdent quelques jours après les premiers symptômes. Kathlyn n'est pas atteinte par ce qui semble être un virus, ainsi que Yash, jeune homme aperçu furtivement sur le bâteau, tous deux sont indemnes. Ils ont résisté au "curitiba adversus". Kathlyn est mandatée par l'ABC (Anti-Bioterrorism Center) pour retrouver comment s'est propagé ce virus et qui en est responsable et pourquoi n'est-elle pas atteinte? Commence alors pour elle, un véritable challenge, voyages dans divers pays, dans des contrées reculées où le danger est constamment présent. A qui peut-elle encore faire confiance?

Mon avis : 

Ce livre est pour moi un thriller-vérité. Une histoire très habilement racontée, à laquelle j'ai adhéré dès le début. Aucun temps mort malgré une partie scientifique impérative pour comprendre le rôle des antibiotiques, ces médicaments que chacun est amené à absorber pour combattre les bactéries lorsqu'il est malade. Je ne travaille pas du tout dans le milieu scientifique donc je connais assez peu de choses mais ce livre extrêmement bien documenté, révèle de nombreuses informations. Ces antibiotiques, que l'on ingère parfois trop vite avant qu'un vrai diagnostique ne soit posé, et à de nombreuses reprise au moindre mal ne sont pas sans conséquences sur notre organisme, les bactéries deviennent de plus en plus résistantes et ne sont plus éliminées totalement de notre corps. Notre alimentation à également une grande importance, pour se garder en bonne santé, pour eviter le plus possible d'avoir recours à ces traitements. Ces antibiotiques ne sont pas à prendre à la légère, c'est un sujet abordé très sérieusement par l'Organisation Mondiale de la santé. Il faut penser à l'avenir, être sauvé aujourd'hui c'est bien mais il faut que cela perdure demain.

Je vous conseille très sérieusement de lire "résistants" qui n'est pas un livre médical rébarbatif et incompréhensible, grâce à l'auteur qui a aussi habilement ajouté, thriller, histoire d'amour au sein d'un sujet intéressant et qui doit être connu de tous.

L'écriture est agréable, le vocabulaire médical compréhensible car bien expliqué et détaillé.

Quelques mots sur l'auteur :

Thierry Crouzet est l’auteur de J’ai débranché, récit d’une renaissance après une overdose d’internet (Fayard, 2012), de La Quatrième Théorie (Fayard, 2013), un thriller écrit sur Twitter, et du Geste qui sauve, un récit scientifique traduit en 15 langues qui a convaincu des centaines de milliers de personnes dans le monde de la nécessité vitale de l’hygiène des mains. 

Résistants - Thierry CROUZET - Parution avril 2017 - Editions Bragelonne que je remercie pour cette lecture

 

 

 

Posté par PAUSEPOLARS à 18:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2017

Ragdoll - Daniel COLE

115719214_o

 

 

Vraiment préssée de me lancer dans cette histoire, ce livre a été mis en avant sur de nombreux blogs, dans des émissions de télévisions, je ne pouvais pas passer a côté.

L'histoire :

Metropolitan Police de Londres, l'inspecteur "Wolf" Fawkes et ses coéquipiers sont en effervescence depuis la découverte d'un cadavre composé de six victimes différentes. Ces dernières ont été démembrées et assemblées par des points de suture pour ne former qu'un seul corps, baptisé Ragdoll (poupée de chiffon).

Récemment réintégré dans son service, Wolf retrouve son ancienne coéquipière l'inspecteur Baxter afin de résoudre ces meurtres pour le moins inhabituels et particuliers. Il ne faut pas perdre de temps, surtout que le tueur nargue en permanence la police en diffusant une liste de six personnes qu'il a l'intention de d'assassiner à des dates précises. Wolf est le dernier nom de la liste, il a 15 jours pour trouver cet assassin qui joue au chat et à la souris avec la police et les journalistes.

Mon avis :

De nombreux personnages dans ce roman,entre la police et les journalistes, j'ai du de nombreuses fois faire quelques retours en arrière pour me rappeler de chaque personnage ce qui a ralenti quelque peu ma lecture , car j'étais vraiment très impatiente de tourner les pages.

Trois acteurs principaux très différents, l'inspecteur Fawkes, très entêté, instable et souvent frôlant les limites du raisonnable. Sa coéquipière Emily Baxter raisonnée, franche, n'hésitant pas à remettre Fawkes dans le droit chemin. Edmunds, stagiaire discret mais qui grâce à ses connaissances des tueurs en série va beaucoup contribuer au succès de l'enquête. Le tueur a face à lui un adversaire futé et redoutable.

Les journalistes ne vont pas faciliter la tâche de la police, beaucoup trop présents sur cette affaire, et gênant considérablement l'avancement de l'enquête.

L'intrigue est vraiment bien trouvée, les façons de tuer impensables, le suspens omniprésent. J'avais mon idée sur le tueur et j'aurais voulu m'être trompée. Je m'attendais donc à une fin explosive et surtout inattendue ce qui ne fut pas le cas. Une déception pour cette fin mais cela reste une lecture très agréable. Daniel Cole signe ici un premier roman. Vu son talent pour l'originalité de l'histoire et le sens du suspens, je serai au rendez-vous lors de la sortie de son prochain livre.

Un roman dont on parle beaucoup en des termes élogieux, j'en attendais peut-etre trop. J'irai à la rencontre de l'auteur qui sera présent à St Maur en poche les 24 et 25 juin prochain.

Ragdoll - Daniel COLE - Parution Mars 2017 - Editions Robert Laffont la bête noire 

 

 

 

 

Posté par PAUSEPOLARS à 17:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2017

Dérrière les panneaux il y a les hommes - Joseph INCARDONA

20170430_172705_resized

4ème de couverture :

Pierre a tout abandonné, il vit dans sa voiture, sur l'autoroute. Là où sa vie a basculé il y a six mois. 
Il observe, il surveille, il est patient. 
Parmi tous ceux qu'il croise, serveurs de snack, routiers, prostituées, cantonniers, tout ce peuple qui s'agite dans un monde clos, quelqu'un sait, forcément. 
Week-end du 15 août, caniculaire, les vacanciers se pressent, s'agacent, se disputent. Sous l'asphalte, lisse et rassurant, la terre est chaude, comme les désirs des hommes. 
Soudain ça recommence, les sirènes, les uniformes. 
L'urgence. 
Pierre n'a jamais été aussi proche de celui qu'il cherche. 

Mon avis :

Pierre Castan, ce père qui n'a plus qu'un seul but, sillonner les aires d'autoroutes. Vivre dans sa voiture depuis six mois déjà à observer, analyser, détailler tout ce qui s'y passe jusqu'à cet évènement ..... Il est enfin prêt pour agir !

Pascal, cet employé de restaurant d'autoroute, qui repère, qui traque et qui se laisse aller à ses pulsions dévastatrices.

Un style de roman assez inhabituel pour moi car c'est vraiment du très très noir. Il faut un peu de temps pour s'habituer à l'écriture mais l'histoire grave, tragique où tout est joué sans qu'on ne puisse plus rien sauver, m'a poussée à continuer.

Je l'ai d'ailleurs lu dans ma voiture sur mon trajet de retour de vacances et à chaque arrêt, j'ai observé plus attentivement ces gens qui travaillent sur les aires d'autoroutes, ceux qui sont en vacances, qui voyagent et qui se croisent avec leurs problèmes, leurs désespoirs, leurs bonheurs, tels des automates avec chacun un parcours de vie différent. Une fourmilière où tout  n'est pas forcément joué d'avance.

Une intrigue bien présente et habilement menée. Un style auquel il faut s'habituer. C'est vraiment du très noir, avec un langage cru, un roman à ne pas mettre entre toutes les mains. 

Dérrière les panneaux il y a les hommes - Joseph Incardona- parution février 2017 aux Editions Pocket.

 

 

 

Posté par PAUSEPOLARS à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]