POLARS,THRILLERS ET LITTERATURE

17 juin 2018

Claustrations - Salvatore MINNI

20180615_175315_resized

 

Ils ne se connaissent pas et pourtant, ils portent le même tatouage sur le bras... 
Clara, disparue depuis plusieurs semaines, se réveille un matin étendue sur le sol d'une cellule obscure et infestée d'insectes.

Monsieur Concerto tente de découvrir les raisons qui l'ont conduit dans une chambre d'isolement, tandis que Charles se cloître de son plein gré. 
Chacun d'entre eux se retrouvera face à son destin. Mais, dans leur quête de la vérité, ils se rendront très vite compte que les apparences ne sont pas celles qu'ils croyaient...

Mon avis : 

Un livre dont j'avais beaucoup entendu parler et que j'hesitais à lire à cause de son titre et de sa couverture. Je suis claustrophobe donc les lieux clos sont synonymes pour moi d'oppression et de mal-être. Je remercie l'auteur et Marc-Olivier son agent pour m'avoir incitée à tourner les premières pages et m'être plongée dedans avec malgré tout une petite appréhension.

Quatre personnages très différents qui se retrouvent face à un enfermement volontaire pour certains et fortuit pour d'autres. Les situations et les lieux dans lesquels ils sont enfermés sont décrits précisement, et j'avoue que j'ai frissonné par les descriptions de certains lieux. Si je vous dis, cellule, cave, hôpital psychiatrique, puces, rats ..... vous trouverez tout cela en parcourant les pages de ce roman très bien construit mais très inhabituel côté histoire qui est très difficile à résumer sans spoiler. 

Les chapîtres sont courts et alternent d'un personnage à un autre, sans longueur et beaucoup de questions se posent au fur et à mesure de la lecture. Un premier roman pour cet auteur qui ne m'a pas déçue, une atmosphère très intriguante, un final imprévisible. 

Claustrations - Salvatore Minni - Parution Octobre 2017 - Editions nouvelles plumes

Posté par PAUSEPOLARS à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 juin 2018

CONCOURS - JACQUES VANDROUX

 

 concours vandroux

Deux évènements aujourdhui

La sortie chez Robert Laffont du nouveau roman de Jacques Vandroux : Au coeur du solstice

et Projet Anastasis en format poche chez Pocket 

    Pour fêter dignement cette journée

je vous propose de tenter de gagner ces deux romans - un gagnant par roman

               Pour cela il suffit de :

             Liker la page de l’auteur Jacques Vandroux

            Liker la page des Editions Robert Laffont

           S’abonner à la newsletter du blog Polars, thrillers et littérature

              Laisser un commentaire sur lolobrodeuse et ses lectures en invitant deux amis

             Cliquez bien sur la photo avant d’écrire votre commentaire 

Ce concours est ouvert à la France, la Belgique et le Luxembourg       

Le tirage au sort aura lieu Mardi 19 Juin à 19h  

                                                                                    

Posté par PAUSEPOLARS à 18:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juin 2018

La fille de la plage - Alexis AUBENQUE

20180610_110659_resized

 

Santa Barbara, la ville de tous les fantasmes, de tous les rêves. Ses plages, ses collines verdoyantes, mais aussi ses boutiques de luxe, son centre ville typique, ses villas de prestige au bord de l'océan...

L'année universitaire se termine. Keith, Nathan, Jason et Sandy se préparent pour la soirée du bal de fin d'année. Amis depuis plusieurs années, ils se sont promis d'être ensemble le plus souvent possible et surtout d'être toujours là les uns pour les autres. Nathan est heureux d'avoir pu inviter Laura et à la fin de la soirée il l'emmène sur une petite plage, espérant passer un moment tranquille rien que tous les deux. C'est sans compter sur cette fille qui gît sur la plage à demi insconsciente et complètement désorientée. Elle semble avoir été agressée et mais refuse que les deux amis contactent la police. 

Toute la bande de copains va accueillir "la fille de la plage" qui se nomme Chelsea. Une beauté à couper le souffle, un corps sculptural qui ne laisse pas insensible la gente masculine et qui crée un soupçon d'envie chez les filles. Ensemble, ils vont tout faire pour aider Chelsea à retrouver la mémoire et son histoire. Est-elle une fille de bonne famille ou une rebelle ?

Mon avis :

Je lis très rarement des romans feel-good mais cette couverture, ce titre et surtout son auteur ont attisé ma curiosité. Alexis AUBENQUE a déja écrit pas mal de livres et je le connais surtout au travers de ses polars. 

Il a choisi pour ce roman, un cadre idyllique, de jeunes gens riches, un dépaysement total pour la lectrice que je suis. Pourtant c'est bien plus que le soleil, l'amour et l'amitié, c'est aussi des références musicales que l'on retrouve tout au long du roman : Marvin Gaye, the Beatles, Sting, Britney Spears, Ed Sheeran, Maroon 5 ... et c'est très plaisant aussi de lire en fredonnant. Rentrer dans la vie de cette petite bande m'a fait revenir en arrière de quelques années, l'insouciance et le questionnement qui se côtoient, la fragilité des sentiments et la découverte du l'amour avec certains passages "assez chauds" bien agréables et jamais vulgaires. 

Cette histoire démontre bien que l'argent n'est pas le seul ingrédient qui mène au bonheur et il est très plaisant de partir à Santa Barbara, loin du monde, des phénomènes de société, de la violence. Ca ressemble presque au paradis sur terre.

Je n'ai pu m'empêcher de penser à cette série des années 80 et surtout au générique :

Santa barbara, qui me dira
Pourquoi, j'ai le mal de vivre ?
Santa barbara, je ne sais pas
Je vais, comme un bateau ivre
Emportant mes souvenirs

J'ai découvert une lecture feel-good très bien écrite, dépaysante. Alexis Aubenque y dévoile son côté romantique et fleur bleue et vient de rajouter une corde à son arc. Je suis déjà prête à lire les prochains.

La fille de la plage - Alexis Aubenque - parution mai 2018 - Editions Hugo & Cie . Prenez le temps de découvrir cet éditeur qui monte et dont on parle de plus en plus, qui nous fait découvrir de bons auteurs très talentueux.

111442005_o

 

Posté par PAUSEPOLARS à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2018

Le vase rose - Eric Oliva

20180526_184528_resized

 

Et si votre pire cauchemar devenait réalité ?
Quand votre vie bascule, vous avez le choix : sombrer dans le chagrin ou tout faire pour vous relever.
Frédéric Caussois a choisi.
Pour lui, aucun compromis, il doit savoir, connaître la vérité.

Mon avis :

Frédéric Caussois est entrepreneur, marié et père d'un petit Tao, il mène une vie calme et tranquille. Un soir, il couche son petit Tao et lui donne une cuillère de sirop, traitement donné par son médecin traitement. Quelques minutes après l'absorption de ce médicament, Tao décède brusquement et le quotidien de Frédéric bascule.

Son unique obsession sera de trouver l'explication à la mort subite de son fils. Ses journées sont rythmées par de multiples recherches, ses nuits sont inexistantes ainsi que ses repas qu'il ne prend plus la peine d'avaler. Pour lui, ca n'est pas une allergie non détectée au médicament, c'est un acte volontaire, l'envie de tuer, de détruire, de ruiner toute une famille car son fils portait sur lui l'odeur du cyanure quand les pompiers sont arrivés en espérant pouvoir le sauver. 

Ce roman nous plonge dans l'univers d'un père perdu, malheureux et en quête de vérité. Cet homme est seul, son épouse ne lui est d'aucun secours, elle préfère s'effacer, double peine pour ce père de famille.

Une histoire prometteuse, un sujet terrible que celui de la mort d'un enfant. Cependant ce roman aurait été pour moi une totale réussite si les personnages avaient été un peu plus fouillés, moins impersonnels avec des personnalités beaucoup plus développées.

L'écriture reste agréable. Un roman dans lequel on s'identifie, un tel sujet ne peut laisser personne indifférent.

Le vase rose - Eric Oliva - Parution mai 2018 - Editions Taurnada

 

Posté par PAUSEPOLARS à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2018

Il est grand temps de rallumer les étoiles - Virginie Grimaldi

20180523_182631_resized_1

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Mon avis :

Je suis adepte des polars mais j'ai de plus en plus besoin de lire des romans "feel-good". Ceux de Virginie Grimaldi sont toujours très bien écrits et surtout ils font énormément de bien.

Les personnages sont attachants, tellement proches de nous qu'on se retrouve toujours un peu en chacun d'eux. Les fins de mois difficiles malgré les nombreuses heures passées au travail, les enfants que l'on croise le soir, autour d'un repas vité terminé et où chacun retourne dans sa bulle sans avoir eu de véritables discussions. 

Ce voyage en Scandinavie c'est un moyen pour Anna de se rapprocher de ses filles, de pouvoir vivre avec elles des évènements uniques comme les aurores boréales,rencontrer les baleines, admirer de splendides paysages mais surtout, cette maman veut réapprendre à connaître ses filles. Leurs envies, leurs goûts, et tous ces petits gestes du quotidien qu'elles font mecaniquement sans plus se soucier les unes des autres. Ouvrir son coeur, se confier et comprendre aussi pourquoi les hussiers sont à la porte et pourquoi le mari, le père ne vit plus avec eux, dans le même appartement.

Prendre du temps pour soi et avec les siens en prenant la route à bord d'un camping car, c'est aussi rencontrer d'autres gens, venant d'horizons différents et faire un petit bout de chemin avec eux va s'avérer très intéressant et un très bon moyen de s'ouvrir aux autres.

Je vous laisse le plaisir de découvrir ce roman qui m'a vraiment touchée.

N'hésitez pas à aller à la découverte de viriginie Grimaldi sur son site ici. Vous y découvrirez une sacrée nana, toujours souriante et pétillante, elle est comme ses romans, elle fait du bien. 

Il est grand temps de rallumer les étoiles - Virginie Grimaldi - parution mai 2018 - Editions Fayard

 

Posté par PAUSEPOLARS à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La forêt de Phénoméno - Laurence POITOU

 

20180526_123602_resized_1

 

Théo et Léa se rencontrent pour la première fois.

En jouant dans le magasin de farces et attrapes de la maman de Léa, ils découvrent un coffre. Les enfants ne se doutent pas qu’il est magique. Lorsqu’il se referme sur eux, ils se sentent transportés dans les airs et atterrissent quelques instant plus tard dans une immense forêt.

Après avoir repris leurs esprits, ils font la connaissance de Phénoméno, le gardien du lieu. C’est un caméléon qui a plus d’un tour dans sa poche. La forêt semble lui obéir et produit sous les yeux étonnés de Théo et Léa de drôles de phénomènes.

Mon avis : 

Un livre jeunesse pour les petits lecteurs à partir de 4 ans.

Très peu de texte pour ce livre, où tout est axé sur les dessins. On a l'impression que les personnages ont été coloriés. Tout ce qui les entoure : les arbres de la forêt et les animaux sont dessinés en noir et blanc et sont très précis et détaillés. 

Un voyage dans une forêt où les lecteurs se prendront à rêver dans un monde de douceur, au milieu de divers animaux.

La forêt de Phénoméno - Laurence Poitou - Parution avril 2018 - Editions LC

 

Posté par PAUSEPOLARS à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2018

Je t'aime - Barbara ABEL

33170122_1983532075297504_6227719157773762560_n

 Maude a vécu un divorce difficile et ne croyait plus au grand amour. Pourtant quand elle rencontre Simon le chirurgien qui a opéré son fils, elle sait que l'amour est de nouveau venu frapper à sa porte. Ils décident de vivre ensemble avec leurs enfants respectifs : Arthur, Suzie et Alice. Une famille presque ordinaire où l'entente reste cordiale même si les relations entre Alice et Maude sont assez froides. Simon a toujours chouchouté sa fille unique depuis le décès de sa mère et le jour où Maude surprend Alice en train de fumer un joint dans sa chambre, elle décide de ne pas en parler à Simon. Pourtant Alice continue de fumer en cachette et son addiction provoque un accident mortel. Maude, devenue sa complice malgré elle, espère que Simon ne saura jamais qu'elle était au courant. Elle n'imagine pas à quel point ce mensonge va être destructeur et le début de la descente aux enfers pour sa famille. 

Mon avis :

Cette famille pourrait être la mienne, la vôtre, composée de gens normaux, sans casier judiciaire, sans repris de justice et non violents. Juste un évènement imprévu, impensable et tout s'écroule. L'amour, la haine se côtoient alors sous toutes leurs formes et sans concessions, tellement forts que la folie n'est jamais loin. 

C'est vers ce cheminement que Barbara Abel entraîne le lecteur. D'une situation simple et ordinaire, elle fait un roman psychologique addictif et passionnant où le mot  "je t'aime" prend tout ses sens. 

D'autres personnages viennent agrémenter l'histoire, et feront partie de cette spirale infernale :

Nicole greffière et mère d’un garçon de dix-neuf ans qui est sa raison de vivre et qui  ne voit pas d'un bon oeil les relations de son fils avec sa petite amie Alice, pas assez bien à ses yeux pour son fils.
Solange, agent immobilier heureuse et épanouie depuis la naissance de son fils Thibaut. Avec son mari Samuel ils n'espéraient plus être parents et pourtant la vie leur a fait ce cadeau !
Tous ces personnages vont aimer, souffrir, détester et haïr, chacun à leurs façons.
Il y a tout ce que j'aime dans ce roman, une écriture fluide et qui entraîne le lecteur à travers de multiples rebondissements, des revirements de situations, de la tension et un final, un vrai.
Je souhaite vraiment qu'une suite y soit apportée et je remercie Barbara pour m'avoir fait passer un très bon moment.                                                                                                                                                                                                                                      
Quelques mots sur l'auteur :                                                                                                                             
Née en 1969, Barbara Abel est férue de théâtre et de littérature. Après avoir été élève à l’école du Passage à Paris, elle exerce quelque temps le métier de comédienne et joue dans des spectacles de rue. À 23 ans, elle écrit sa première pièce de théâtre L’esquimau qui jardinait. En 2002, son premier roman, L’Instinct maternel, lui vaut de recevoir le Prix Cognac avant d’être sélectionnée par le jury du Prix du Roman d’Aventure pour Un bel âge pour mourir, tout récemment adapté à la télévision avec Emilie Dequenne et Marie-France Pisier dans les rôles principaux. S’ensuivent Duelle en 2005, La Mort en écho en 2006,Illustre Inconnu en 2007, Le Bonheur sur ordonnance en 2009, La Brûlure du chocolat en 2010 , Derrière la haine en 2012, après la fin en 2013, l'innocence des bourreaux en 2015 et je sais pas en 2016.
Je t'aime - Barbara ABEL - parution Mai 2018 - Editions Belfond

20180527_114405_resized

Posté par PAUSEPOLARS à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2018

L'invention du grand écrivain - Joseph VEBRET

20180513_134213_resized

 

Le xixsiècle voit naître le roman tel que nous le connaissons aujourd’hui. Auparavant, il était considéré comme un art mineur, un « fourre-tout » inférieur à la poésie et au théâtre, dont la codification était jalousement défendue par les « Classiques ». Sous l’effet d’une alphabétisation croissante, la littérature, réservée jusqu’alors à une élite, va s’adapter à un nouveau public. La place des écrivains dans la société ira alors grandissante : qu’ils soient considérés comme des faiseurs d’opinion, des leaders politiques, voire des symboles vivants, le peuple se reconnaît en eux. C’est l’avènement du sacerdoce de l’écrivain. De son côté, l’école célèbre la figure de l’écrivain comme celle d’un grand homme.

Ainsi, le xixsiècle va offrir au public des oeuvres inoubliables (Madame Bovary, Notre Dame de Paris, La Mare au diable, Le Rouge et le Noir, etc.) devenus de grands classiques lus et relus génération après génération.

Pour raconter l’invention du grand écrivain et visiter les coulisses de la création littéraire, Joseph Vebret convoque tour à tour Stendhal, Victor Hugo, Charles Dickens, Alexandre Dumas père et fils, Edgar Allan Poe, Honoré de Balzac, Émile Zola, Gustave Flaubert, Louise Colet, Charles Baudelaire, Eugène Sue, Jules Verne, George Sand, Léon Tolstoï, Lewis Wallace, Guy de Maupassant, Arthur Conan Doyle, Oscar Wilde, Edith Wharton, Gaston Leroux, Virginia Woolf et bien d’autres qui apparaissent en second plan.

Mon avis : 

Changement radical de style de lecture et c'est vraiment très intéressant. La naissance du roman au travers de grands auteurs  : Zola, Flaubert, Baudelaire, Oscar wilde, Maupassant, Victor Hugo, Louise Colet.

Une vingtaine de page est consacrée à chacun d'eux , de leur naissance à leur passion pour l'écriture, la difficulté parfois pour réussir à être publié, leur style et leur personnalité. Difficile pour tous ces auteurs de réserver à cet art considéré comme mineur, une place de choix, accessible à tous.

Un livre que vous pouvez lire en plusieurs étapes et dans lequel vous trouverez des informations précises et très intéressantes. Une très agréable découverte, qui me donne envie de me pencher un peu plus vers la litterature classique.

L'invention du grand écrivain - Joseph Vebret - Parution Avril 2018 - Editions Marivole

 

Posté par PAUSEPOLARS à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2018

De battre la chamade - Sophie TAL MEN

20180515_174207_resized

 

En commençant son internat de médecine à Brest, Marie-Lou est très vite happée par le tumulte de l'hôpital. Un concentré d'humanité où les rencontres, les émotions, les disparitions aussi, font grandir, mûrir. Plus qu'un apprentissage, c'est une prise de conscience, sur soi et sur le monde. C'est là que bat le coeur de la vie.
Côté sentimental, les choses ne sont pas moins compliquées... Comment retenir l'instable et insaisissable Matthieu dans ses filets ? Lui qui a dû mettre la médecine entre parenthèses pour retrouver son père disparu ?

On retrouve dans ce troisième livre Marie-lou et Mathieu, les personnages principaux rencontrés dans "les yeux couleur de pluie" et "entre mes doigts coule le sable" (cliquer sur le titre des livres si vous souhaitez retrouver mes avis). Ces livres peuvent se lire séparément mais il serait dommage de ne pas les lire dans l'ordre.

Mon avis : 

Marie-Lou part faire son stage de neurologie à Quimper. Des milliers de kilomètres la séparent de Mathieu parti à la Réunion pour rechercher son père. Elle intègre l'internat où elle retrouve ses amis mais fait aussi connaissance avec d'autres étudiants et médecins, notamment Cédric Breton ce chef de service un peu déjanté mais pourtant très humain. Elle reste passionnée par la médecine et est certaine d'avoir trouver sa voie. Sa vie privée est un peu plus compliquée à gérer, Mathieu lui manque mais beaucoup de questions se posent et l'avenir n'est pas forcément si simple.

Mathieu de son côté essaye de retrouver ce père si mystérieux qui a tout quitté du jour au lendemain, sans raison apparente et sans explication. Il lui faut des réponses à ses questions.

La vie réserve souvent son lot de surprises et d'évènements inattendus. Entourée de ses amis Marie-lou va devoir envisager son avenir autrement, différemment avec toujours une seule envie, y mettre une grande dose d'amour et d'amitié. 

Une lecture qui fait du bien, de la fraîcheur, de l'humanité, entre la Bretagne et la Réunion. Je vous la laisse découvrir,  prenez le temps de vous poser au soleil, un transat  et les doigts de pied en éventail. Les livres de Sophie Tal Men ça n'est que du bonheur.

De battre la chamade - Sophie Tal Men - Parution mai 2018 - Editions Albin Michel

 

 

 

Posté par PAUSEPOLARS à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2018

Les jumeaux de Piolenc - Sandrine Destombes

 

2018_THR_LesJumeauxDePiolenc_PLAT1_BANDEAU_RVB-532x800

20180512_143027_resized

 

 Août 1989. Solène et Raphaël, des jumeaux de onze ans originaires du village de Piolenc, dans le Vaucluse, disparaissent lors de la fête de l'ail. Trois mois plus tard, seul l'un d'eux est retrouvé. Mort. 

Juin 2018. De nouveaux enfants sont portés disparus à Piolenc. L'histoire recommence, comme en macabre écho aux événements survenus presque trente ans plus tôt, et la psychose s'installe. Le seul espoir de les retrouver vivants, c'est de comprendre enfin ce qui est arrivé à Solène et Raphaël. Au risque de réveiller de terribles souvenirs.

Mon avis : 

Un changement radical d'environnement par rapport à de nombreux thrillers et cela fait du bien. Pas de grisaille parisienne et de commissariat sombre et austère. Un cadre ensoleillé comme toile de fond, Piolenc, petite ville du Vaucluse de 5000 habitants où le passé se rappelle aux résidents, comme si c'était un éternel recommencement : la disparition de deux enfants tout comme en 1989. Le gendarme Jean Wimez, aujourd'hui retraité a toujours considéré cette affaire comme le plus grand échec de sa carrière. Il y a passé ses jours, ses nuits, a exploré de nombreuses pistes mais il n'a jamais réussi à élucider cette disparition et cette mort. Le gendarme Fabregas qui lui a succédé se retrouve face au même questionnement en ce mois de juin 2018 et Jean, même si il se retrouve face à son pire cauchemar, se remémore les interrogatoires et les éléments récoltés dans le passé, avec l'intime conviction que les deux affaires sont liées. Il voudrait vraiment que la lumière soit faite sur toute cette affaire, pour lui-même mais aussi pour son ami Victor, le père de Solène et Raphaël qui est devenu son ami.

Dès lors, Polienc va sortir de sa quiétude et être envahie par la psychose. De nombreux personnages vont être pointés du doigt.Coups de theâtre, fausses pistes, quels terribles secrets va t-il falloir déterrer pour trouver le ou les coupables ?

Le travail de Sandrines Destombes sur la psychologie des personnages et surtout des jumeaux est remarquable. Accusations, doutes, interrogations, une toile se met en place petit à petit, l'atmosphère devient tendue, glauque et chaque fin de chapître pose un nouvel élément et à chaque fois mes hypothèses se sont révélées inexactes. L'auteur a réussi un coup de maître et a réussi à me ballader dans toutes les directions, quel talent !

L'écriture est très agréable, le suspens omniprésent. Ce thriller a de quoi vous créer des noeuds au cerveau mais c'est un moment de lecture tellement succulent qu'il ne faut pas s'en priver. Je voudrais tellement en dire plus mais difficile de lefaire sans vous donner des éléments que vous aurez tellement de plaisir à découvrir par vous même.

Un livre impossible à lâcher, a tel point que j'aurais aimé que le temps s'arrête pour que je puisse le découvrir sans être obligée de devoir m'interrompre avant la fin. C'est un très gros coup de coeur et le prix VSD RTL 2018 qu'a obtenu Sandrines Destombes pour ce livre est amplement mérité. J'ai eu la chance de la rencontrer au salon de Noeux les Mines en février dernier, ses dédicaces sont pour le moins originales, n'hésitez pas à aller à sa rencontre.

Quelques mots sur l'auteur :

Née en 1971, Sandrine Destombes a toujours vécu à Paris. 
Après avoir suivi des études à l'Ecole pour les Métiers du Cinéma et de la Télévision de Paris, elle travaille dans la production d’événements et profite de son temps libre pour écrire des polars, son domaine de prédilection. 

Elle est l'auteur de : Ainsi sera t-ill'arlequinla faiseuse d'anges et ils étaient cinq

 

Les jumeux de Piolenc - Sandrine Destombes - parution Mai 2018 - Editions Hugo&Cie

 

 

Posté par PAUSEPOLARS à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]