20170422_085637_resized

  Nous partons en voyage dans un pays qui n'existe pas sur le globe terrestre, à la découverte de Marnie. Elle a quatorze ans vit sur une île et réside à Glass, cette maison de verre et d'acier, imposante, souvent austère, construite par son grand-père Aristide qui s'est inspiré de certaines constructions découvertes lors de son voyage en Californie. Son île et ses falaises Marnie ne les quitteraient pour rien au monde, le continent avec le monde, le bruit ça n'est visiblement pas pour elle, elle est beaucoup trop sauvage. Le vent, les nuages, les fleurs, la nature, voilà ce qu'elle aime. Pourtant, le fait qu'elle colle ses oreilles aux portes fermées et son oeil aux serrures, lui permet de comprendre bien des choses et d'être au courant de l'histoire de cette famille où les hommes sont désormais inexistants.

Sa grand-mère Olivia règne sur Glass en maîtresse de maison, depuis que son mari a été retrouvé mort un beau matin, et que son fils sous l'emprise de l'alcool s'est tué en voiture. Il ne reste plus à Glass que des femmes : Rose, femme de Luc et mère de Marnie, hélas atteinte d'un cancer et en fin de vie. Prudence, au service de la famille Mortemer depuis plus de trente ans, qui a sacrifié toute sa vie pour eux et qui fut la secrétaire d'Aristide lors de ses nombreux déplacements à l'étranger. Olivia, Rose, Prudence et Marnie vivent sur cette île, synonyme de liberté, où le bonheur devrait être à leurs portes tous les matins, pourtant cette maison cache de nombreux secrets, tellement bien enfouis.

"l'île nous retient comme des otages volontaires".p41

Mon avis :

J'ai aperçu de nombreuses fois Gilles Paris dans les salons littéraires, sans connaître son style d'écriture. On a beaucoup parlé de son best-seller "Autobiographie d'une courgette" mais l'envie pour cette lecture n'était pas là. J'attendais le moment !

Finalement, je le découvre avec ce livre qui fut pour moi un véritable coup de coeur. Ce roman chorale donne la parole à chaque femme, et quelques personnages qui ont un rôle primordial dans l'histoire. J'ai ressenti cette ambiance austère dans ces chapîtres courts et tout le talent de Gilles Paris, en plus de son écriture, réside dans la manière de distiller très habilement, les secrets, les évènements. Au fur et a mesure de la lecture, je suis complètement rentrée dans la peau des personnages, ressentant leurs tristesses, leurs douleurs, la gravité de certains de leurs gestes mais aussi tout l'amour présent dans cette famille. Tellement présent qu'on je n'ai pas pu m'empêcher de me poser cette question " jusqu'où serais-je prête à aller par amour pour ma famille ?" 

Saga familiale ou Thriller ? un peu des deux et cela rend ce roman très très agréable.

Quelques mots sur l'auteur :

Gilles Paris travaille depuis de nombreuses années dans l'édition. Il est l'auteur de papa et maman sont morts, autobiographie d'une courgette (best-seller traduit en douze langues), au pays des kangourous et l'été des lucioles.

Le vertige des falaises - Gilles Paris - Parution avril 2017 aux Editions Plon que je remercie pour cette lecture.