IMG_3648

 

Dès les toutes premières pages, le ton est donné : sexe, drogue, viol, inceste , pédophilie , voici ce qui va  accompagner le lecteur pendant 392 pages. Pourquoi alors continuer un livre qui ne décrit que l'horreur et le côté sombre du genre humain ? parce que ce livre ne vous lâche plus, il vous poursuit dans vos pensées, vous étonne, vous remue, vous fait passer de l'horreur la plus absolue à la lueur d'espoir qu'est la vengeance.

L'histoire :

Dans un village perdu entre les marécages et la fôret, la souille est le repère de l'Ours. Tel un monstre, cet homme qui n'a d'humain que son aspect physique gère en maître absolu sur son clan . Composé d'être abjects et dénués de tous sentiments ,  ce clan viole, tue, les jeunes filles sans famille, désoeuvrées et s'adonne au commerce de la drogue et de la prostitution. 

Kimmy, la fille de l'Ours a été violée par son père et "ses hommes" à de nombreuses reprises. Le commerce de la drogue n'a plus aucun secret pour elle mais le but de sa vie  : la vengeance. Elle la peaufine, la prépare , elle le sait l'heure de la vengeance sonnera bientôt.Pour l'obtenir, elle prendra son temps, son plan sera réfléchi et les effets seront destructeurs. Avec l'aide d'Henri, son compagnon de route, lui aussi meurtri par la vie, elle se sentira plus forte pour envisager une vie où le respect et l'amour auront peut-être enfin leurs places.

 Mon avis :

 J'ai lu de nombreux avis sur ce livre dans les groupes de lecture et je m'attendais à ce langage cru, surtout dans la première partie. Cela ne m'a pas du tout dérangée, c'était d'ailleurs tout a fait nécessaire pour en  apprécier l'atmosphère. 

Les chapitres sont nombreux, courts, aucune longueur, l'auteur va droit au but et distille au fur et à mesure que l'on tourne les pages, le suspens, la noirceur, les actes barbares dont les personnages se repaissent.

Ces personnages, les uns  sombres, qui n'ont que faire du respect, de la loi et des ravages qu'ils font autour d'eux avec ce trafic de drogue toujours plus intense avec ce besoin incessant de manipuler toujours plus d'argent. Les autres, auxquels je me suis attachée, kimmy qui depuis l'enfance  vit dans une atmosphère horrible, une mère absente, un père monstrueux , une grand-mère, dénuée de sentiment et qui soutient son fils dans ses pires actions. Kimmy a besoin d'attention, de douceur, de compréhension et surtout de respect . Elle mérite d'être aimée. Henri ce compagnon de route, semble enfin retrouver goût à la vie depuis qu'il a rencontré Kimmy. Au fur et à mesure de ma lecture, je leur souhaitais beaucoup de bonheur et enfin la sérénité. C'était sans imaginer ce final .... imprévisible...

Un gros coup de coeur que je vous conseille, a mettre entre toutes les mains adultes 

Un premier roman pour Mattias Köping , et je l'espère sûrement pas le dernier.

Les démoniaques - Mattias Köping - Parution Octobre 2016  aux Editions Ring que je remercie pour cette lecture