20180201_194727_resized

 Cassandra rentre de soirée. Fatiguée et contre l'avis de son mari, elle prend le trajet le plus court pour rentrer chez elle, en pleine forêt alors qu'un orage se déchaîne. La visibilité étant réduite, elle manque de percuter une voiture arrêtée sur le bord de la route. Elle ralentit, aperçoit à l'intérieur une jeune femme à la place du chauffeur. Sans chercher à savoir si cette personne a besoin d'aide, elle continue son chemin. Le lendemain, elle apprend que cette femme a été sauvagement assassinée. La culpabilité l'assaille. Lorsque les coups de fils anonymes à son domicile se font de plus en plus nombreux et insistants Cassandra est persuadée que l'assassin l'a vue ce soir là et la retrouvée grâce à sa plaque d'immatriculation... Ses proches, Matthew son mari et Rachel sa meilleure amie ne prêtent pas attention à ses angoisses omniprésentes. Quand elle commence à oublier pas mal de chose dans sa vie courante ( le code de l'alarme de son pavillon, des rendez-vous avec ses amis, la commande d'un landau alors qu'elle n'a pas d'enfant ), elle perd tout contrôle, panique et ne maîtrise plus rien. Les prémices de la folie ont-ils commencé leur ravage ?

Mon avis : 

Dès les premières pages, on rentre dans le vif du sujet et ce livre devient très vite addictif et impossible à lâcher avant la fin. Cette plongée dans la vie de Cass, cette femme qui se culpabilise, qui souffre, qui a peur et qui doute. Chaque jour apporte un peu plus son lot de souffrance, de questionnement et aussi de désespoir face à l'incompréhension des proches. Sombre t-elle peu à peu dans folie, tout comme sa mère atteinte de démence précoce ?

B.A Paris nous relate avec pas mal de détails les journées de Cassandra, les coups de fils incessants et son obsession d'avoir été aperçue par le tueur de la forêt. La pression monte au fur et à mesure de la lecture, même si l'intrigue s'essouffle un peu vers le milieu du livre. J'ai pensé très vite avoir deviné qui manipule habilement cette femme, pourtant je n'aurai jamais imaginé cette habile mise en scène. Ce thriller prouve encore une fois que l'être humain ne recule devant rien pour assouvir ses envies.

L'auteur se sert toujours de personnages ayant la vie de Mr ou Mme toulemonde, un travail, une vie de famille, une jolie maison pourtant tout bascule très facilement dans l'horreur et en refermant ce livre, je n'ai pu m'empêcher d'avoir froid dans le dos. Et si cela n'arrivait pas qu'aux autres ?

Si tous ces ingrédients, manipulation, angoisse, peur, suspens, meurtre font pour vous la composition d'un très bon thriller, n'hésitez pas à y goûter. Pas besoin d'épisodes sanglants, de violence physique juste un lecteur qui se trouve démuni devant une femme perdue, destabilisée et malheureuse. 

Défaillances - B.A PARIS - Parution Janvier 2018 - Editions Hugo thriller