20171113_120150_resized

  

 La découverte du corps de Rose Benninghoff, avocate froidement assassinée dans son appartement reste mystérieuse.Cette femme assez secrète surtout sur ses relations, vit dans un intérieur froid où aucun objet personnel n'est présent sauf un tableau du peintre Paulssen représentant un bouton de rose. Aucun ami ne semble faire partie de sa vie, sauf oliver Baptiste qu'elle a pris sous son aile et qui est le fils de son ancien compagnon et Judith sa voisine de palier.

 L'équipe de policiers composée du commissaire Waechter, ses coéquipiers Hannes et Elli se retrouvent démunis face aux peu d'indices susceptibles de les aider à résoudre cette affaire. Le seul qui semble coupable, Oliver Baptiste,14 ans retrouvé a proximité du lieu du crime.Manifestement battu par son père car couvert d'ecchymoses, ce gamin silencieux et recroquevillé sur lui-même a les mains couvertes du sang de la victime et n'a plus aucun souvenir de ce drame.

Dans le froid de cet hiver rigoureux, l'enquête semble complexe. Le père d'Oliver très antipathique peine à répondre aux questions de la police et la seule piste exploitable dès le début de l'enquête démarre au sein de cette famille très austère où les secrets sont nombreux.

 

Mon avis :

Une histoire qui démarre comme un polar et qui traite surtout des difficultés des relations humaines, les relations familiales, l'enfance et l'adolescence dans toute sa complexité. Oliver est un enfant qui souffre et qui ne demande qu'à être aimé bien que je n'ai pas du tout été sensible à son personnage.

J'ai préféré ce trio de policiers. Emus face à l'avenir de ce gamin de 14 ans, déterminés dans leurs actions tout en devant gérer leurs vies personnelles empruntent de zones troubles. Ils sortent complètement du profil des flics que l'on rencontre habituellement dans les polars.

Je n'ai pas accroché plus que cela à cette histoire. Le rythme est pour moi beaucoup trop lent, trop de longueurs et pas assez de suspens. L'écriture et la traduction de ce roman étranger sont agréables et une action beaucoup plus soutenue aurait pu en faire un bon polar. Ceci restant un avis tout à fait personnel, ce livre conviendra j'en suis certaine aux amateurs de polars peu rythmés.

Quelques mots sur l'auteur :

Nicole Neubauer est née en 1972 à Ingolstadt et a étudié la philologie anglaise et le droit à Munich et à Londres. Elle travaille comme avocate dans un cabinet juridique. Sous son toit a été sélectionné par l'association littéraire Sœurs meurtrières, qui a pour ambition de faire connaître les jeunes talents féminins au public allemand et est le premier tome d'une trilogie.

Sous son toit - Nicole Neubauer - Parution octobre 2017 - Editions Robert Laffont - collection la bête noire