20170905_160009_resized

 

J'attendais ce nouveau roman avec impatience. Merci à Marc Voltenauer pour sa confiance.

On y retrouve Gryon ce petit village des Alpes Vaudoises, l'inspecteur Andreas et son compagnon dans de nouvelles aventures. Ils ont vécu de sombres moments dans "le dragon du Muveran". si vous ne l'avez pas lu surtout il faut absolument commencer par celui-là car dans "qui a tué HeÏdi", l'auteur reparle un peu des aventures précédentes et honnêtement ce serait dommage de faire l'impasse sur "le dragon du Muveran" qui vient en plus de sortir en format poche. Mon avis ici 

L'histoire 

En Suisse dans le petit village de Gryon, Andreas Auer vient d'être suspendu de ses fonctions par sa supérieure. Comme il ne supporte pas ces vacances forcées et surtout l'inaction, il en profite pour apprécier la nature, et épauler son ami Antoine qui se prépare à faire concourir une de ses vaches à l'exposition régionale de vaches laitières à Aigle. Il est loin d'imaginer que c'est le début d'une période noire où meurtres et règlements de compte feront désormais partie de son quotidien.

A l'opéra de Berlin, un politicien et son épouse sont abattus en plein milieu d'une répresentation par un tueur à gages. Ce dernier a maintenant pour mission de se rendre à Genève pour d'autres tueries. Qui en est le commanditaire et surtout pourquoi ?

Tout n'est pas si paisible qu'on pourrait le penser à Gryon. Un homme passe ses journées dans la chambre de sa mère, des fantasmes plein la tête, prêt à tout pour faire régner la terreur dans ce village si tranquille où certaines femmes disparaissent. 

Andréas Auer, aidé de son compagnon journaliste va profiter de ses jours de vacances pour démêler cet écheveau complexe qui sévit à Gryon en passant par Lausanne, Berlin et Moscou. Ensemble, Ils ne vont pas ménager leurs efforts car le danger s'immisce partout, souvent tapi dans l'ombre, et pourtant proche tellement proche.

Mon avis :

Querelles de paysans, magouilles immobilières, secrets de famille sont les pièces maîtresses de ce roman.

Les personnages principaux, Andreas et Mickaël sont beaucoup plus aboutis. Ils n'hésitent pas à confier au lecteur, leurs états d'âme et ne se considèrent pas comme des justiciers. Ca change énormément et cela les rend beaucoup plus humains tout en démontrant qu'un inspecteur de police n'est pas une personne formatée , sans coeur et juste bonne à se servir de son arme. L'homosexualité est abordée avec beaucoup de pudeur, amour et tendresse sont aussi bien présents.

J'ai énormément aimé ces chapîtres courts qui entretiennent le suspens et j'ai eu bien du mal à ne pas lire ce roman en continu.Persuadée d'avoir trouvé le ou les coupables, j'ai de nombreuses fois changé d'opinions et c'est jouissif, il n'y a pas d'autre mot et ce jusqu'à la fin du roman.

 Le dragon du Muveran était une entrée en matière mais Qui a tué Heïdi est un aboutissement.

Un petit bémol cependant, il va me falloir attendre pour la suite car il y en aura une c'est certain.

Qui a tué Heïdi - Marc Voltenauer - Parution Septembre 2017 - Editions Slatkine