FullSizeRender

 Hermine a épousé Charles Henry de Saint-Marc, héritier d'une immense fortune et propriètaire d'un superbe domaine en Sologne, pour fuir des parents indifférents et peu intéressants. Journaliste, régulièrement absent et peu sociable, son mari lui laisse la gestion du domaine et de son personnel, dans cette région qu'elle affectionne et qui lui rappelle la Russie.

 Elle aime faire de longues ballades à cheval dans cette forêt où la faune et la flore s'épanouissent, se reproduisent pour le plus grand plaisir de cette amoureuse de la nature. Elle y fait la connaissance du garde chasse, Pierre qui comme elle n'est bien que dans le nature. Cet ancien ouvrier ne supportait plus d'être enfermé en usine pendant des semaines entières.La forêt, il la connait par coeur, aime observer les cerfs au moment du rut, écouter le chant des oiseaux et observer ses metamorphoses par temps de soleil, de brouillard et de neige, à toutes les heures du jour et de la nuit.

Cet amour des grands espaces et de liberté va réunir Hermine et Pierre. Il va, à sa demande, lui construire un mirador dans les arbres pour qu'elle puisse découvrir, observer, méditer et se reposer au milieu de la nature. Peu à peu ces deux êtres vont se rapprocher, se découvrir dans cet endroit qui laisse place au plaisir charnel, à la découverte de l'autre, purs moments d'extase et de bonheur jusqu'au jour où brusquement le drame survient. 

Mon avis : 

J'ai passé un très moment avec ce roman. L'auteur nous décrit la nature tellement bien qu'avec ses décriptions, j'ai eu l'impression d'y être, d'entendre le bruissement des feuilles, le chant des oiseaux. Avec Pierre, on y apprend les coutumes des chasseurs, la façon de vider les étangs pour la pêche...

Au travers de cette jeune femme innocente, on découvre une personne curieuse, et avide de connaître le plaisir et les premiers émois amoureux en bravant les interdits.Tout y est décrit avec beaucoup de délicatesse, et ces moments érotiques sont très plaisants. La couverture avec ce corps de femme dénudé résume parfaitement l'histoire. 

Un livre qui m'a happée dès les premières pages par son écriture fluide, son langage délicat et ses personnages amoureux de la vie. Je remercie les éditions Marivole pour cette découverte.

Quelques mots sur l'auteur :

Marieke Aucante est originaire de Sologne. Cette journaliste de télévision écrit et vit au cœur de la forêt. Grâce à son engagement en faveur des personnes en situation de handicap, elle a reçu en 2008 les insignes de chevalier de la Légion d’honneur. Elle est l’auteure d’une vingtaine de romans. Elle a publié chez Albin Michel Petit Frère l’orage, aux éditions Salvator, Moi Augustin, prêtre martyr de la Révolution Française et Mes voyages entre nuits et lumière, aux éditions Marivole, Journal d’un sorcier de campagne. Cette romancière fascinée par les mondes clos, fait vivre à ses personnages des passions sauvages dans un univers qui prend ses racines au sein de la terre de France.

En écartant les branches - Marieke Aucante - Parution Avril 2017 - Editions Marivole