20170714_090133_resized_1

Les célibataires contre les hommes mariés, a-t-on idée ? Quelle mouche a donc piqué Hubert d'accepter ce match au village ? Lui, quadragénaire hypocondriaque, consultant en ressources humaines et... bancal du sentiment. Mais on ne se méfie jamais assez lorsqu'on se retrouve à la merci d'une nièce astucieuse et aux bons soins d'un ami moins débonnaire qu'il n'en a l'air... Car Hubert aime, mal, et ne sait le dire. Quelle plus belle phrase, pourtant, que " Je t'aime " ?.. Mais on oublie parfois de la prononcer, par peur, pudeur ou négligence, et l'on passe alors a coté de l'essentiel : ceux qui nous sont chers et à qui on n'a pas su le faire comprendre... A côté quelquefois de sa propre vie aussi... Sous l'aile du Concombre, on rit, on pleure... Mais au moment de dire " Je t'aime ", on se souviendra de cette leçon de vie.

"je t'aime"

Hubert est célibataire, libre et à quarante ans il est temps de faire le bilan. Un retour en arrière sur sa vie, sa famille et l'amère constat de se dire que "je t'aime" est un mot qu'on ne lui a jamais dit. Difficile alors de construire sa propre vie, il ne se sent pas prêt et ne sait surtout pas comment aimer. Heureusement ce vieux garçon va être aidé par Joseph alias " le concombre" qui va tenter de le mettre en confiance pour aborder l'amour avec tendresse et dérision et surtout ne plus hésiter à aller vers les autres.

Un roman positif, rempli de tendresse et de situations cocasses qui adresse au lecteur des ondes positives et qui sont primordiales dans la vie de chacun.

J'ai eu un peu de mal avec le style de l'auteur, le style "comique" abordé sur un sujet sérieux m'a destabilisé. Ce roman est cependant plein de tendresses et je remercie l'atelier Mosésu pour cette découverte 

Sous l'aile du concombre - Henri GIRARD -Parution juillet 2017 - Atelier Mosésu