takian

 

Janvier 2016. La France est meurtrie, encore anesthésiée et sous le choc des derniers attentats survenus en novembre 2015. La crim est sur tous les fronts, obligée de gérer les affaires en cours, avec encore plus de vigileance et d'attention. Tomar Khan et ses équipiers sont appelés dans une école maternelle où le corps sans de la directrice à été découvert. Une femme sans histoire, un suspect rapidement trouvé, cette affaire semble sur le point d'être résolue en un temps reccord. Cependant, l'instinct et le professionalisme de Tomar vont le mener vers une enquête complexe où la famille, l'enfance et la manipulation seront au rendez-vous.

Un polar qui démarre de façon classique pour nous entraîner petit à petit vers un roman psychologique. Je me suis retrouvée plongée au coeur de l'enquête, observatrice de ces flics souvent meurtris par leurs passés, leurs métiers où ils ont cotoyé l'horreur, la violence, la pression de leur hierarchie pour la résolution rapides des enquêtes. Leurs vies privées et  personnelles sont aussi évoquées, et les pages se tournent avec un intêret grandissant. Ces flics m'entraînent dans leurs journées bien remplies, en découvrant à force d'entêtement que dans cette enquête, une personne toxique manipule habilement ceux qu'elle cotoie, avec un but précis et sans que rien ne puisse la faire renoncer. 

Cette personne, ca peut être votre conjoint, votre ami, votre collègue de travail, votre voisin. Elle mène une vie normale, mais en réalité, une profonde souffrance est ancrée en elle, traumatisée à tout jamais, elle commet des gestes graves, tout en ayant l'impression de faire le bien, sans se rendre compte de la gravité de ses actes.

L'auteur nous entraîne dans un polar, comme je les aime. Une enquête passionnante, très bien menée, sans longueurs où les indices sont distillés petit à petit pour nous faire découvrir ce que peuvent entraîner les traumatismes de l'enfance, et cela fait froid dans le dos. Les chapîtres sont courts et nous ménent à l'essentiel et sans temps morts.

Je découvre Niko Tackian avec ce titre et je ne manquerai pas de lire ses livres précédents : 

Quelque part avant l'enfer

La nuit n'est jamais complète

De l’écriture à la réalisation, Niko Tackian s’exprime avec le même engouement au cinéma, en bande dessinée, à la télévision et dans les jeux vidéo. Il a écrit une vingtaine de films et réalisé Azad, primé dans de nombreux festivals à travers le monde. Après une minutieuse enquête sur le phénomène de la mort imminente, il écrit Quelque part avant l’enfer, son premier roman qui gagne le Prix des Bibliothèques et des Médiathèques de Grand Cognac

Toxique - Niko TACKIAN - Parution Janvier 2017 - Editions Calman Levy que je remercie pour cette lecture