20170521_090003_resized_1

 

L'histoire :

Julie Barton a vingt-deux ans lorsqu'elle se retrouve paralysée d'angoisse sur le sol de sa cuisine new-yorkaise. Arrivée en urgence, sa mère la ramène auprès des siens, dans l'Ohio.
Personne ne comprend ce qui lui arrive, elle-même ne se reconnaît pas. Le diagnostic tombe : Julie souffre d'une dépression sévère.

Parents, psychanalystes, psychiatres, tous désespèrent de la voir sortir de cet état qui la tient prisonnière.

Contre toute attente, c'est l'adoption de Bunker, un golden retriever, et l'amour inconditionnel qui l'unit au chiot, qui va changer son destin, modifier sa perception d'elle-même et des autres, et lui permettre de comprendre la cause refoulée de son mal-être.

Mon avis :

J'attendais impatiemment de lire ce livre. Ca n'est pas un roman mais pourtant il se lit comme tel. Des mots simples, une écriture agréable pour nous raconter la passion de l'auteur pour son golden retriever. Les mots sont forts, pour décrire la première rencontre, les regards pour celui qui sera son compagnon, celui qui la sauvera de l'état de léthargie, de dépression dans lequel Julie est plongée depuis quelque temps. Bunker, cet animal qui est bien plus que cela, deviendra la raison de vivre de sa maîtresse, pour elle il passe au premier plan, et même ses amis savent que quand ils apercoivent Julie, Bunker n'est jamais bien loin. S'en occuper n'est en aucun cas une contrainte mais une nécessité, une responsabilité mûrement réfléchie.

Un moment de lecture que j'ai beaucoup aimé, tout y est décrit, l'amour, la complicité, le pouvoir qu'excerce l'animal sur l'humain et il sera perçu différemment selon que le lecteur possède un chien ou non. C'est pour ma part tout a fait ce que je ressens pour ma chienne, berger australien d'un peu plus de deux ans. Tout passe dans l'attitude, le regard et je ne me sens jamais seule avec elle. 

Pour ceux qui n'en possédent pas, qui hésitent, l'histoire de Julie Barton, même si ils ne sont pas dépressifs, peut les aider à prendre une décision. Tout y est évoqué, la rencontre, les soins divers et les frais que cela peut engendrer, et l'heure où la séparation est inévitable. J'avoue avoir sorti les mouchoirs, avoir revécu certains épisodes avec mes chiens précédents, mais ce qui ressort de ce livre, c'est que l'amour d'un chien est toujours sincère et indéfectible.

Dog médecine - Julie Barton - parution mai 2017 - Editions Belfond que je remercie pour cette lecture.