IMG_3799

Une écorchée vive qui rêve de brûler les planches.
Un squat à fuir, un homme secret et tourmenté.
Et une audition menée par une troupe étrange dans un théâtre abandonné...
Le Majestic.

Serez-vous prêts pour la première ? 

L'histoire :

Seamus sauve Lillian des griffes de ses violeurs et la force a quitter "le royaume des désoeuvrés" ce squatt où elle a élu domicile, et où régnent l'alcool et la drogue. Il trouve dans la rue un prospectus, invitant les personnes intéressées à se rendre au théâtre Majestic où ont lieu des auditions pour une pièce de théâtre. C'est le rêve de Lillian, décrocher un rôle et pouvoir assouvir sa passion pour le theâtre.

L'aspect délabré du Majestic n'incite pas à y rentrer, pourtant ils poussent la porte pour entrer dans une atmosphère bien étrange.

" La vue de l'édifice instillait un malaise perceptible couplé d'un profond respect. Le Majestic exibait son caractère vigoureux et souverain comme un oeil perché au sommet du monde. Un oeil aveuglé par des fenêtres murées et des portes condamnées". Page 30

Il y sont accueillis par Allan le metteur en scène bientôt suivi par Clark le machiniste, Maddy la couturière/cuisiniere, Clara la maquilleuse/accessoiriste et poussent la porte d'un monde étrange, sans pitié où l'ambiance est glauque et suffocante. Il faut en passer par là pour décrocher ce rôle tant attendu, celui de Peg Entwistle, dans '' au commencement était la mort". Mais quel est ce mystère qui les relie ?

Mon avis :

Dès les premières pages, je suis entrée dans une atmosphère particulière, d'une extrême noirceur, qui persiste tout au long du roman. Ce livre fait référence à Hamlet et est construit comme une pièce de théâtre. Pas de châpitre mais des actes, des scènes, la première et le rappel.

Aucun attachement pour les personnages, tourmentés, étranges , sans oublier la torture et la souffrance de Lillian pour accèder à son rêve. Peg Entwistle à réellement existé , actrice américaine du début du siècle qui a joué dans Hamlet et dans de nombreuses pièces à Broadway, succès éphémère qui la conduira à la dépression et au suicide.

peggg

La plume d'Armelle Carbonnel est de plus en plus affirmée, soignée et l'on ressent le travail de recherche pour aboutir à ce roman très différent de Criminal Loft qui a obtenu un très grand succès. Elle réitère dans le roman à huit clos, oppressant et qui m'a procuré un ressenti étrange lors de la lecture.

Un sentiment donc mitigé pour  ce second roman de l'auteure, cependant, il vous reste une chose à faire, installez-vous dans votre canapé, allumez quelques bougies et plongez-vous dans ce voyage au sein des couloirs sombres du Majestic.

De mon côté , j'ai hâte d'en discuter avec Armelle très prochainement.

Majestic Murder - Armelle Carbonel - Parution Janvier 2017 - Editions Fleurs sauvages que je remercie pour cette lecture