AUS

 

Ce roman, fait référence à l'année 1910  lors de la grande crue de Paris , la seine avait atteint son niveau maximal 8.62 sur l'échelle hydrométrique du pont d'Austerlitz . Voci un site  ou vous pourrez avoir des précisions sur l'ampleur de ce phénomène 

Paris sous les eaux 

 

De nos jours , une pluie diluvienne s'abat sur la capitale . Elle n'est pas sans rappeler la grande crue de 1910 , et atteindra un niveau jamais atteint : 10.5 mètres sous le pont d'Austerlitz. Au 4ème jour, les habitants sont face a l'apocalypse, plus d'électricité, le métro est noyé sous les eaux , les fondations des immeubles ne resistent plus a l'assaut de l'eau. La panique s'empare de ceux qui cherchent a fuir, ils veulent survivre au milieu de ce chaos et de la violence qui s'installe sur la ville. Les autres, calfeutrès chez eux , espérent que cette pluie cessera enfin et qu'ils ne mourront pas enfouis sous les décombres et sous les eaux . le 9ème jour, la pluie cessa mais Paris était inondée a 70% . De nombreux mois seront nécessaires pour que la ville retrouve une vie normale.

Un an plus tard, Paris n'a toujours pas retrouvé son faste et sa beauté d'antan. Son architecture a été touchée, abimée et il faut énormément de moyens pour redonner aux monuments leurs aspects prestigieux. C'est dans cette ville triste et meurtrie que nous retrouvons  Francois Malarmé . Il a survécu à cette montée des eaux mais sa femme et son fils n'ont pas eus cette chance. Il essaye de se reconstruire, seul, en continuant son métier de Policier. Des meurtres sordides sont commis , un enfant  disparait et son flair de policier  va nous entrainer au sein du musée du Louvre , durement touché lui aussi , les oeuvres d'art sont abimées , détruites pour certaines et meme la joconde n'est plus visible. Dans ses dédales et couloirs ,  des soirées "privées " ont lieu , ou rodent de sombres personnages,  au milieu d'un monde politique toujours plus avide et cupide. 

"J'ai l'impression que cette fois il m'a écouté. Je crois meme percevoir un hochement de tete et je vois des mouvements commencer à agiter ses épaules . Il redresse soudain son visage vers moi et sa bouche s'entrouvre. Mais c'est un long hurlement qui s'en échappeet je referme la porte sur l'image désolantede la peur et de la souffrance" p.134

Cela reste cependant une fiction , les chapitres sont courts , aucune longueur dans les descriptions bien nécessaires pour se "plonger" dans l'atmosphère angoissante et intriguante. Le titre de chaque chapitre correspond à une oeuvre exposée au louvre, le lecteur se documente donc en meme temps , j'ai beaucoup appréciél es sentiments , l'amour y ont aussi leur place

J'aurais vraiment aimé que ce livre soit un peu plus long et encore plus empli de détails   , pour faire perdurer cette ambiance apocalyptique.

Il présente  un grand interêt car il nous retrace un phénomène climatique souvent méconnu car très ancien , mais dont on reparle de plus en plus dans l'actualité en cette année 2016, la préfecture de police de Paris vient de mettre en place un exercice de gestion de crise nommé Eu Sequana. 

 

paris

 

 

Résumé de l'éditeur : 

En 1810 la Seine avait atteint lors de la grande crue de Paris son niveau maximal : 8.62 mètres sur l'échelle hydrométrique du pont d'Austerlitz.
Aujourd'hui, la pluie tombe depuis trois jours dans la capitale. Les trois premiers jours les habitants de la grande ville ont râlé. Et puis, le soir du quatrième jour, l'alimentation électrique a été coupée. La plupart des arrondissements ont alors connu un black-out total faisant souffler un vent de panique sans précédent dans la population. Le métro a été fermé. L'ensemble du vaste réseau sous-terrain des transports publics s'étant retrouvé noyé par des hectolitres d'eau sombre et glacée. Lorsque les premiers immeubles se sont effondrés et que la grande vague de boue a déferlé sur la ville, une véritable hystérie collective s'est emparée des parisiens et les pires exactions ont été commises. Au nom de la survie... La peur, puis la violence ont déferlé sur la ville.
Paris est dévastée et la plupart des habitants, du moins ceux qui ont la chance d'avoir encore un toit, se terrent chez eux en attendant que cette pluie démentielle cesse enfin...
Sous le pont d'Austerlitz l'eau a atteint son record : 10.50.

Un an plus tard, on sait que Paris ne sera plus jamais la même. Pour François Mallarmé qui a tout perdu dans cette catastrophe, sa femme et son enfant, la vie n'est qu'un long cauchemar. Il continue tant bien que mal à faire son boulot de flic dans une ville où plus rien n'a de sens. Jusqu'au jour où une affaire de meurtres sordides le ramène à son cauchemar, au coeur même du Louvre, dans ce musée qui pour le monde entier était le symbole de ce qui fut la plus belle ville du monde, et où même la Joconde a disparu....

Un roman a quatre mains :  Anne-Laure Béatrix , directrice des relations extérieures au Musée du Louvre et Francoix Xavier Dillard , auteur qui signe ici son troisème roman, après "un vrai jeu d'enfant (2012)" et Fais le pour maman (2014) . J'ai eu le plaisir de rencontrer Francois-Xavier Dillard en 2014 lors du salon du polar de Montigny les Cormeilles. 

fx

Austerlitz 10.5 - Anne Laure Béatrix - Francois Xavier Dillard - parution Mars 2016 - Editions Belfond que je remercie pour  cette lecture